Les crèmes solaires sont-elles toutes égales ? Que peut-on faire de plus pour protéger la peau du soleil ?

Juil. 12, 2019

Ça y est, vous partez en vacances ! Vous faites votre valise, et comme chaque année, vous préparez vos tubes de crème solaire pour profiter un max du soleil. Seulement voilà – face aux nombreuses options disponibles, vous vous demandez sûrement si les crèmes solaires sont toutes égales… et ce que vous pouvez faire de plus pour protéger votre peau des effets néfastes du soleil. Petit tour d'horizon pour vous aider à faire votre choix!

Le soleil a de nombreux effets néfastes sur notre peau, à commencer par les coups de soleil et brûlures, en passant par le vieillissement prématuré et l’assèchement de la peau, et en terminant par le risque de cancer de la peau dans les cas extrêmes. Mieux vaut donc s’éduquer un minimum pour bien aborder vos séances de bronzage à la plage, en toute sérénité.

1. Les écrans solaires – de quoi nous protègent-ils au juste?

Vous savez déjà sûrement que ce sont les ondes UV (ultra-violet) qui sont contenues dans le rayonnement du soleil qui sont responsables du dommage à la peau en cas d’exposition prolongée. Il en existe en fait trois types : les UVA, UVB et UVC.

Les UVA ont la longueur d’onde la plus longue parmi les UV, et peuvent pénétrer dans les couches profondes de l’épiderme. Elles ne causent pas les coups de soleil, mais sont en revanche responsables du vieillissement prématuré de la peau. Elles causent la perte d’élasticité, les ridules et autres signes de vieillissement.

Les UVB ont une longueur d’onde plus courte et sont plus énergétiques – elles ont un effet plus marqué sur les couches supérieures de l’épiderme et leur action nous permet de bronzer. Mais attention – en cas de surexposition, ce sont également les UVB qui causent les brûlures et coups de soleil, ainsi que le risque du cancer. Heureusement, le rayonnement du soleil en contient trois fois moins que des UVA. On entend très peu parler des UVC – bien qu’encore plus énergétiques, ces ondes sont captées par la couche d’ozone atmosphérique et donc ne constituent pas un facteur de risque majeur dans l’hémisphère Nord. Cependant, en Australie, où la couche d’ozone est sévèrement déplétée, on ressent beaucoup plus la « chaleur » du soleil et on y attrape bien plus facilement le fameux coup de soleil. L’incidence du cancer de la peau y est également bien supérieure pour cette raison.

En Europe, un écran solaire est donc sensé nous protéger des effets des UVA et des UVB. Il en existe plusieurs types différents, mais tous agissent en créant une barrière ou un filtre qui absorbe ou reflète une partie du rayonnement du soleil. On examine cela de plus près…

2. Types d’écrans solaires et leur mode de fonctionnement

Les écrans solaires chimiques représentent la majorité des produits que l’on voit sur le marché, et vous en avez déjà sûrement utilisé. Ils fonctionnent grâce à la présence de composés chimiques qui vont pénétrer dans la peau après application, et absorber une partie des ondes UVA et UVB pour la dissiper ensuite via une radiation moins néfaste pour notre peau.

Pourquoi les aime-t-on potentiellement moins? Eh bien comme ce sont des composés chimiques absorbés par notre épiderme et qui y restent pendant un certain temps, ils peuvent causer des rougeurs, démangeaisons et réactions des peaux sensibles. C’est pour cela qu’ils ne sont pas recommandés pour les bébés et jeunes enfants. Par contre, pour les consommateurs, leur utilisation est bien plus facile – il en existe tous types et formes : résistants à l’eau, sprays, solutions aqueuses ou huileuses – chacun s’y retrouvera.

Inscrivez Vous

Recevez notre guide des ingrédients antioxydants pour lutter contre le vieillissement prématuré. Rejoignez notre newsletter!

Les écrans solaires minéraux sont les seules crèmes solaires à pouvoir porter le label bio. Leur action est due à la présence de composés minéraux naturels comme l’oxyde de zinc ou de titane. Ces composés forment un filtre à la surface de la peau et reflètent une grande partie des UVA et UVB pour la protéger contre les brûlures et coups de soleil. Comme ce sont des composés qui ne sont pas absorbés par la peau, on recommande souvent les écrans minéraux pour protéger les bébés et les jeunes enfants qui ont la peau très sensible.

Autre avantage des crèmes solaires minérales : elles agissent directement après application, alors que l’action des crèmes solaires chimiques ne s’enclenche qu’une fois absorbées, ce qui intervient généralement environ 30 minutes après application. Il faut donc prévoir de se barbouiller de crème solaire en avance !

3. A quoi faut-il encore faire attention en choisissant sa crème solaire ?

Mise à part du fait que bien évidement il faut choisir un indice de protection adapté à votre type de peau et d’exposition que vous allez subir, il faut encore prendre en compte la nature de votre peau.

Il existe aujourd’hui des crèmes solaires développées spécialement pour les peaux grasses ou à acné, ainsi que des crèmes solaires pour peaux réactives. Bien choisir votre écran en fonction de votre type de peau vous évitera des mauvaises surprises à l’application.

Cependant, rassurez-vous : quelque soit votre choix entre les crèmes minérales et chimiques, il n’y a pas de différence côté efficacité – c’est l’indice de protection qui régit cela donc à indice équivalent, vous allez bénéficier du même degré de protection.

4. A quoi faut-il encore faire attention en choisissant sa crème solaire ?

Comme déjà évoqué dans notre article sur les antioxydants et radicaux libres, ce sont surtout ces derniers qui causent les dommages à la peau. Les écrans solaires permettent de limiter le nombre d’UVA et UVB qui génèrent des radicaux libres, mais il y a tout de même une partie qui ne sera pas captée. C’est alors que les antioxydants peuvent jouer un rôle pour relever ce défi santé.

Ces composés vont agir comme une patrouille policière pour capter et neutraliser les radicaux libres. Les antioxydants viennent sous des formes diverses et variées – l’important c’est d’en avoir en excès pour se protéger. Les vitamines E et A sont de puissants antioxydants qui s’accumulent naturellement au niveau de la peau – par contre, ce sont les premières substances à être déplétées lors d’attaques UV, d’où l’importance de se supplémenter en été!

Si vous sentez qu’un coup de pouce ne vous ferait pas de mal cet été, venez découvrir notre LyftoBox estivale!Nous avons mis au point un alliage de plantes, vitamines et minéraux enrichis en antioxydants pour répondre aux besoins de l’organisme en été. En plus de contenir de la prêle des champs, notre formule est enrichie en B-complexe, beta-carotène, lycopène et astaxathine – des ingrédients utilisés traditionnellement pour la santé de la peau, des ongles et des cheveux! Découvrez notre LyftoBox Été par ici

Découvrez notre gamme

Je m'abonne